Aller directement au contenu de la page
  • Envoyer un lien sur la page courante par courriel.
  • Imprimer la page courante.
  • Google Plus.
Les métiers

Matriceurs

Le métier


L’estampage est un procédé de fabrication qui consiste à produire, en grande série, des pièces de métal de petits calibres à l’aide d’une presse industrielle. Ces pièces sont fabriqués à partir de feuilles de métal qui auront été découpées, pliées, embouties et parfois étirées grâce à des outils de presse. Ces outils sont appelés ’matrices’. Le métier de matriceur consiste donc à fabriquer les outils de presse qui serviront à la fabrication des pièces diverses. Ces outils sont composés de matrices, de poinçons et d’accessoires. Ajoutons que le matriçage est une spécialisation du vaste domaine de l’outillage. Deux autres métiers de la fabrication métallique industrielle appartiennent à ce domaine, soit les métiers de mouliste et d’outilleur (les deux métiers figurent dans la présente rubrique).

Le métier de matriceur consiste à fabriquer, ajuster, assembler, tester, entretenir et réparer les outils de presse nécessaires à la production. Ces tâches nécessitent d’abord un travail de planification puisque la personne assume la responsabilité entière de la fabrication de l’outil de presse. Le matriceur travaille avec des machines d’usinage conventionnelles ou à commande numérique ainsi qu’avec des instruments de mesure. Généralement, les matriceurs ne sont pas responsables de la conception des outils de presse. Cependant, ils fournissent des avis, effectuent des essais et agissent à titre de personnes ressources. Le métier de matriceur est exercé dans plusieurs secteurs industriels, principalement dans ceux des ateliers d’usinage et de la fabrication de matériel de transport.

La production d’outils de presse exige une grande expérience de l’usinage du métal. Le matriceur doit avoir un souci élevé de précision, une très grande dextérité, une excellente perception spatiale et la capacité de résoudre des problèmes. L’exercice du métier de matriceur requiert beaucoup de concentration. La pression occasionnée en raison du rendement à fournir et surtout de l’urgence de certaines situations – par exemple, la réparation d’une matrice dans un contexte où le bris a causé un arrêt de production – constituent des facteurs de stress potentiel. Pour illustrer plus concrètement les qualités requises pour exercer le métier, PERFORM a recueilli quelques témoignages de matriceurs sous forme de vidéo.

Formation scolaire et apprentissage en milieu de travail


La formation professionnelle du secondaire offre un programme d’études visant l’exercice du métier de matriceur et menant à l’attestation de spécialisation professionnelle en Matriçage.

Les travailleurs qui occupent un emploi dans le domaine peuvent développer les compétences liées à l’exercice du métier de matriceur dans le cadre du Programme d’apprentissage en milieu de travail d’Emploi-Québec (PAMT) et, au terme de leur apprentissage, se voir décerner le certificat de qualification professionnelle en Matriçage.

Possibilités d’emploi


Emploi-Québec (Information sur le marché du travail) estime, pour un horizon de quatre ans, les perspectives professionnelles pour le métier d’outilleur/ajusteur (ce titre incluant le métier de matriceur) par région et pour l’ensemble du Québec.

Les enquêtes Relance du ministère de l’Éducation, du Loisir et des Sports (MELS) fournissent des renseignements sur l’intégration au marché du travail des diplômés en Matriçage.


La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du Comité sectoriel de main-d'oeuvre dans la fabrication métallique industrielle.

Commission des partenaires du marché du travail - Québec

Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.